Le cheval un être sensible.

Un plus d’être un animal magnifique, un cheval est un être sensible et qui a sa personnalité propre.

Apprivoiser le cheval.

Avant de penser à photographier un cheval au studio, il faut commencer par se présenter, l’apprivoiser, le rassurer en lui parlant et en le flattant.
Je fais partir aussi les flashs à vide pour éviter de le surprendre, lui montrer qu’il ne risque rien et pouvoir le cas échéant le rassurer et le calmer.

Il faut un peu de temps pour se connaitre, quelques instants pour faire accepter ma présence et celle de mon dispositif, les lumières et le tissu qui fait le fond du studio photo.

Etre calme et patient.

En photographie, la patience fait souvent gagner beaucoup de temps, d’autant plus avec les animaux et les chevaux.
S’il le faut, je sais attendre un peu, pour avoir la pause qui fera la belle photo. Rien ne sert de vouloir aller trop vite.
Pour le cavalier, ne soyer pas impatient, rester calme, soyez doux mais ferme, laissez un peu de liberté au cheval, ne le contraignez pas en le tenant trop court et trop fermement accompagnez votre animal.

Le studio photo.

Pour un cheval ou un poney, le studio photo est un endroit nouveau et étrange, qui peut comme tout ce qui le perturbe lui faire peur et l’angoisser, ce qui peut induire des réactions violentes de la part du cheval.
Pour éviter les dégâts matériels et les blessures, il faut veiller au confort du cheval et savoir le rassurer.

De belles photos.

Au terme de la séance photo, il ne doit rester que de belles images et le souvenir d’un moment agréable de la complicité entre le cavalier et sa monture.