Une révélation.

Ma première fois au studio équin.

Il y a déjà longtemps que je photographie les chevaux et les personnes qui les aiment, mais cela a été une révélation pour moi de photographier chevaux et hommes dans un studio photo à la taille d’un cheval.

Tout a commencé par un appel venant de l’équitation romanaise me demandant, si je pouvais venir à l’occasion de leur fête de club.
Elle me proposait de photographier les membres du centre équestre, très vite j’ai imaginé de transformer un coin du manège en studio photo, façon « la motte » une grande toile et l’éclairage de studio.

 

Au studio photo, un couple de cavaliers pose.

Le studio photo de la Motte Beuvron n’a rien inventé, il est le continuateur d’une longue tradition de photographe, dont Yann Arthus Bertrand.
J’ai décidé de reprendre la tradition de la toile marron à mon compte avec dans l’idée de pouvoir photographier un cavalier à cheval, ce qui fait une très grande toile !

A l’usage, j’ai découvert que je peux facilement photographier deux chevaux et deux cavaliers ensemble, et il reste un peu de place pour les chapeaux à plumes.

C’était une première séance, il me reste des trucs à mettre au point, mais je trouve les résultats très encourageants. Je n’ai qu’une envie, recommencer au plus vite, pour faire mieux et trouver les poses et la lumière qui mettra le mieux en valeur votre amour des chevaux.

Photographier les chevaux même au studio photo équin présente de nombreuses difficultés et il me faudra un peu d’expérience pour améliorer mon art.

Pour cette première séance, j’ai essayé de montrer la tendresse et l’affection entre le cavalier et sa monture.

Je remercie tous les participants de ce premier studio photo équin et surtout ceux qui m’ont aidé et fait confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *